Transition énergétique – expression qui recouvre de nombreux domaines !

Cette galerie contiene 4 photos.

Documentation : Feuille de Route pour la Transition Ecologique          la regle d’or un obstacle à la conversion ecolo

Transition énergétique

La notion de transition énergétique désigne le passage du système énergétique actuel utilisant des ressources non renouvelables vers un bouquet énergétique basé principalement sur des ressources renouvelables ; ceci ne sera possible que par le dév

eolienne-fleur-tournesol

 

eloppement de solutions de remplacement des combustibles fossiles et des matières radioactives (uraniumplutonium), qui sont des ressources limitées et non renouvelables (à l’échelle humaine). La transition énergétique prévoit leur remplacement progressif par des sources d’énergies renouvelables pour la quasi-totalité des activités humaines (transports,industrieséclairagechauffage, etc.).
La « transition énergétique » implique une transition comportementale et sociotechnique1, et une modification radicale de la politique énergétique : en passant d’une politique orientée par la demande à une politique déterminée par l’offre, et d’une production centralisée à une production décentralisée. Le but est d’éviter la surproduction et les consommations superflues pour au contraire parvenir à des économies d’énergie et à une plus grande efficacité énergétique. Cette approche notamment issue de l’Öko-Institut, d’abord décriée, tend à s’imposer dans les politiques énergétiques. Une version plus douce de cette transition existe qui se fixe comme objectif la réduction de la part des énergies productrices de gaz à effet de serre sans renoncer à l’énergie nucléaire, considérant que le dérèglement climatique sur lequel alerte le GIEC est une priorité. En France, dans la suite du Grenelle de l’environnement, un débat national, décentralisé dans les régions a été lancé le 24 janvier 2012, piloté par un CNDTE (Conseil national du débat sur la transition énergétique)