Décryptage d’un grand projet inutile dans l’Ouest parisien, la « virgule »

Décryptage d’un grand projet inutile dans l’Ouest parisien, la « virgule » à Saint Germain en Laye de l’ex tangentielle Ouest, ex TGO, devenue Tram 13 express

 

Comment peut-on être contre un projet de transports en commun quand on est favorable au développement durable ?

Voilà la question qu’il convient d’analyser et de décortiquer dans tous ses éléments.

 

Le tram 13 express est un excellent projet de transports en commun dans la banlieue Ouest qui a pour but de relier rapidement des villes moyennes sur un axe Sud (St Cyr l’Ecole) Nord (d’abord St Germain en Laye, puis dans une seconde phase Poissy, Achères, Cergy) sans passer par Paris.

Pourquoi ne pas connecter alors ce futur axe vertical S /N (il passera par 5 gares déjà existantes dont celle de St Germain Grande Ceinture) à l’axe horizontal E/O déjà existant du RER A desservant St Germain (château) ?

Là encore l’idée semble être de l’ordre du bon sens.

Mais quel projet a été choisi pour joindre deux gares de deux lignes de transports ?

Puisque le tracé du RER A en tunnel jusqu’au tram 13 express était trop onéreux, un autre choix s’est imposé.

A-t-on opté pour une navette rapide de bus autonome, sans chauffeur sur une voie dédiée desservant aussi le centre ville ?

Non la solution la plus alambiquée et la plus dispendieuse a été élue (après bien sûr des enquêtes publiques efficaces !)  : contourner la ville par le Nord, en pleine forêt, sur un tracé deux fois plus long, coupant une nationale la plus meurtrière des Yvelines.

Ce tracé va aussi contraindre les automobilistes à passer par le centre ville puisque le tram train de la « virgule » gênera la circulation.

Mais le plus absurde n’est pas là ! La solution crée de fait une branche supplémentaire sur l’axe S/N du tram 13 express et aboutit à la diminution de la fréquence des trams puisque certains iront uniquement vers St Germain et d’autres vers le Nord (Poissy…)

Le projet initial de créer un axe rapide S/N est complètement dévoyé par ces 3,6 km qui massacrent la forêt, rallongent le temps de parcours entre les deux gares de St Germain (un bon marcheur ira plus vite que les voyageurs empruntant couloirs, tapis roulant puis attente du tram de la virgule).

 

Le GL a déjà :

 

*distribué des tracts à St Germain pour expliquer ce dossier

*contacté d’autres associations qui en ont la même analyse

*interpellé par écrit M. le Maire de St Germain. EELV n’est pas contre un transport en commun mais contre celui choisi complètement obsolète et inadapté,

*écrit à Elisabeth Borne, ministre des transports,

*écrit à Nicolas Hulot.

 

« Tout a été fait pour limiter les impacts écologiques du projet, avec notamment un reboisement prévu  !! correspondant à quatre fois la structure totale déboisée (réduite au minimum possible techniquement), cette infrastructure n’est pas comparable à une ligne de bus, qui a vocation de desserte locale  !! , tandis que le Tram 13 express est un projet d’envergure régionale  !! ,  permettra de transporter trois fois plus de voyageurs qu’un bus !!  , et de relier les gares de Grande Ceinture et RER sans rupture de charge   !! ,réduira significativement les embouteillages  !! , toutes les études (concernant l’Avenue Kennedy) ont prouvé la faisabilité technique de l’infrastructure sans gêne !!  pour la circulation automobile ni pour celles des véhicules à grand gabarit »

Ses contre arguments expriment peut être des enjeux différents : grignoter la forêt par une plus forte urbanisation mettant à profit l’existence de ce nouveau transport.

*rencontré la députée de la circonscription qui affirme que les travaux ne peuvent pas être stoppés quand ils sont actés et financés (l’issue du dossier NDDL prouve bien le contraire !!) . Puisque le budget existe, autant le dépenser. Le coût estimé (les chiffres précis sont difficiles à obtenir) actuel qui peut encore varier à la hausse est de 150 millions.

Le GL ne lâchera pas  !

 

Laissez un commentaire

Remonter